livres pauvres

En tant qu’artiste, j’ai réalisé quatre livres pauvres pour la collection Jamais d’Armand Dupuy pour Daniel Leuwers, avec les poètes Armand Dupuy, Myriam Eck et Émilien Chesnot, entre 2016 et 2018.

15870896_10154923911261602_1964394773_ntitretitre

 

En tant que poète, j’ai réalisé un livre pauvre en collaboration avec Armand Dupuy/Aaron Clarke pour la Collection Mémoires d’Éric Coisel : Habiter le silence.

22154174_372706273160510_3269138613192739568_n22141041_372706309827173_4535737803837014363_n22228280_372706289827175_2230028892030493670_n

Extrait de Habiter le silence, été 2017 :

« tu remontes

dans le ressac

sans plus souffrir

ton corps

transporté dans l’onde

léger

***

et tu t’accroches

remontant la vie

ses pleins ses déliés

dans l’écriture des failles

remontant le bruit

la fureur en toi

pour habiter

léger

le silence »

 

Et pour la Collection « De l’Allemagne » pour Daniel Leuwers exposée en 2019 au Musée de Belfort, j’ai écrit Ton royaume des nuées, illustré par Jérôme Vinçon

20190205_114053

20190205_114106

ton royaume des nuées

ton corps est ton pays

champ de bataille

où jour après jour tu affrontes

tes fantômes et tes nuées

ta propre ligne Maginot

fissure familiale

de résistants – soumis

de meurtriers – meurtris

quel ennemi de quelle côté de ligne

nous tous humains d’un monde en ruines ?

ton corps est ton pays

Lorraine au-delà des frontières

ta citadelle d’ancêtres incarcérés

tu vis et peines avec

avançant temps après temps

rampant morts après morts

vers un plus de clarté

même vacillante

dans la nuit et le brouillard

et partant des ombres de l’Histoire

de tes terres intimes brûlées

tu inventes ton propre royaume

terre du milieu

ta propre Lotharingie intérieure

faite de mots et de silences

croyant en l’amour malgré ce qui tombe

en une route encore possible

vers le corps de l’autre

son pays de pénombre

lui aussi troué de lumière